90 jours d'insectes comestibles.

Un aperçu de la nutrition entomologique.

 

La première phase de mon expérience diététique avec les insectes s’est soldé fin avril après 3 mois de consommation de grillons. La popularité au niveau de la consommation d’insectes ne cesse de croitre à raison de leur valeur nutritive et du fait que leur production de masse est bien moins dommageable pour l’environnement que l’élevage bovin auquel les populations nord-américaines et européennes sont habituées. En ce sens, si la consommation d’insectes continue son ascension elle viendra absorber une partie importante des couts exorbitants liés à la production animale.

Le potentiel est là, mais on a beau lire tous les bienfaits de la consommation d’insectes sur la santé et l’environnement, il n’en demeure pas moins que la meilleure manière d’observer les résultats en d’en faire l’expérience soi-même. Après tout, quel meilleur laboratoire de nutrition que son corps? Il ne vous reste qu’à manger des insectes et observer les résultats.

De mon côté, j’ai consommé près de 15 grammes de poudre de grillons (provenant de deux sources différentes) diluée à de l’eau et d’autres ingrédients (fraises, œufs crus) de 2 à 3 fois par jours dépendamment du type d’entrainement pratiqué. Le gout est terreux et assez prononcé mais se mari très bien à un smoothie.

J’ai même dû arrêter d’en boire le soir car ces derniers me gardaient éveillé la nuit. Les deux premières semaines ont été difficiles au niveau de mon système digestif mais les choses se sont replacés progressivement. Mon corps a appris à mieux assimiler ce nouveau nutriment.

Les smoothies ne sont cependant pas suffisants à calmer ma faim. Je ne remplacerais pas la vraie nourriture par de la poudre de grillons mais je ressens tout de même les bienfaits de leur intégration progressive dans mon alimentation, surtout au niveau de ma récupération suite à un entrainement. Je compte poursuivre l’expérience en ajoutant de la poudre de vers et des insectes entiers afin d’observer leur effets sur mon alimentation.   

Traduction: Max Gosselin
Texte Original

Autres articles:
Les Insectes